Mamans et basketteuses de haut niveau, les Lionnes toujours en forme

0

Qui est maman parmi les Lionnes du basket-ball ? Sur les gradins de Dakar Aréna, il y a de petits supporters depuis le début de la compétition. Cet après-midi, il y en aura aussi lors de la demi-finale du Sénégal face au Mozambique. Jusque-là discrets, les enfants des Lionnes attirent davantage les regards depuis que le Sénégal s’enflamme pour sa Team et «son» championnat d’Afrique de basket-ball féminin. Déjà fiers de regarder leurs mamans courir sur le parquet de Dakar Aréna, ou devant le petit écran ou sur les gradins, les rejetons des joueuses de Cheikh Sarr, ne rêvent désormais que d’une chose : « les voir encore monter sur le toit de l’Afrique, dimanche 18 août prochain». Que leur volonté soit faite!

Sport de haut niveau et maternité font-ils bon ménage ? Cette question est aussi vieille que le sport féminin. Mais, il n’est plus une contrainte pour ces sportives, qui arrivent à transcender cet obstacle pour poursuivre leur marche vers le sommet.

Parmi les 12 joueuses sélectionnées par Cheikh Sarr pour disputer l’Afrobasket féminin 2019, à domicile, nombreuses sont celles qui, malgré leur carrière de basketteuse professionnelle, sont déjà mamans. Le pivot des Lionnes Aïda Fall fait du sport de haut niveau, mais reste une maman heureuse et bienveillante. La native des Pavillons-sous-Bois en France, 33 ans, est une mère de famille joueuse et joyeuse. L’internationale sénégalaise, médaillée d’or aux Jeux africains de 2011 et qui a participé aux JO de Rio en 2016, n’est pas une inconnue des amoureux de la balle orange.

Oumou Khayri Sarr dite Coumba, l’heureuse maman de trois enfants

Plus discrète sur sa vie privée, Oumou Khayri Sarr dite Coumba est maman de trois enfants, dont les deux petits derniers sont des jumeaux. Mame Marie Sy… Diop aussi. Du haut de son 1,85 m, la Franco-sénégalaise, elle, n’a aucun mal « à partager pleinement les moments de détresse et de joie» avec son fils.

Ndèye Sène a fait vibrer Dakar Aréna à chaque fois qu’elle a marqué un panier, mais aussi son enfant, souvent présent dans les gradins. Sa progéniture vient souvent admirer les exploits de sa maman.

Binetou Diémé allie les deux avec succès

Binetou Diemé aussi est mère de famille et basketteuse de haut niveau. La meneuse de Saint-Amand est maman. L’internationale sénégalaise, née en France, partage souvent sur les réseaux sociaux des clichés de son bonheur familial.

Les projets familiaux mis entre parenthèses chez les plus jeunes

D’autres joueuses de l’Equipe nationale féminine de basket-ball « attendent la fin de leur carrière pour mener ce projet personnel à bien ». Comme la plupart, la seule chose « qu’on a choisie de mettre entre parenthèses, ce sont nos projets familiaux». Comme pour souligner que les grossesses ne sont pas monnaie courante chez les joueuses en activité. Pourtant, physiquement revenir à un haut niveau après la maternité n’est pas problématique.

Un point que nous confirme Oumou Khayri Sarr dite Coumba, qui vit en Espagne avec son mari et ses trois enfants, dans un entretien en marge de la Coupe du monde FIBA 2018. En attendant de connaître les joies de la maternité, elles vivent donc leurs émotions de couple en attendant de fonder une famille. Toutes n’ont pas accepté de nous parler de leur vie de femme. Nous y reviendrons avec des témoignages (vidéos)…

DAKARACTU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accepter l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'interêts. Ok