Commando poignarde mortellement son ami pour une histoire de télé

0

A 51 ans, Ibrahima Faye, dit Commando, a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle. Veuf et père d’un enfant, il a une fois été incarcéré pour 2 mois de prison pour une bagarre.

Petit de par la taille, teint noir foncé, Ibrahima Faye, n’a rien d’un Commando. A la barre de la chambre criminelle de Mbour, il explique que ce pseudo lui a été collé parce qu’il se déguisait en faux lion.

Le 13 décembre 2017, Cheikh Gueye est allé à la police de Diamaguene pour informer que son oncle Mbaye Seck avait reçu des coups de couteau de Commando.
L’histoire se passe chez Michelle Mendy, tenancière d’un bar clando.

Appelée à témoigner, Michelle explique que le jour des faits, une dispute avait éclaté entre Ibrahima Faye et Mbaye Seck pour une histoire de télé.

« Ma fille regardait la télé et Mbaye Seck lui a demandé de changer de chaine. Ma fille a refusé et Mbaye Seck a voulu lui imposer de changer. Ibrahima Faye s’en est mêlé et la dispute a éclaté. Après qu’on les a calmés, Ibrahima est parti avant de revenir. Je l’ai chassé de la maison mais il m’a dit qu’il venait en paix. Il a même demandé à Mbaye de lui pardonner. Ce dernier lui a dit qu’il avait oublié car il le considère comme son petit frère. Je leur tournais le dos et là, il lui a asséné le couteau. Ma fille m’a dit que Ibrahima avait poignardé Mbaye Seck. J’ai essayé de le retenir il a alors menacé de me tuer. Nous avons transporté Mbaye Seck à l’hôpital mais il décéda en cours de route », explique Michelle.

Ses propos sont corroborés par sa fille Catherine Dominga Preiera, témoin oculaire des faits.

Elle rajoute : « Mbaye Seck lui a dit  » boy c’est toi qui me fait ça ? ». Ibrahima Faye l’a alors insulté en lui répondant « je vais te tuer ». Mbaye Seck s’est alors affalé au sol ».

En cavale, Ibrahima Faye sera arrêté le 06 septembre 2018.

Dans sa réquisition, le procureur a qualifié son acte de « lâche ». Il a requis la perpétuité contre Commando.

« En lâche, il a pris la fuite. Il a tué bêtement Mbaye Seck sans raison évidente. Il n’y a pas de circonstances atténuantes pour Ibrahima Faye », a estimé le maître des poursuites.

La chambre a confirmé la culpabilité de commando et l’a condamné à 20 ans de réclusion criminelle.