A.S, déficiente mentale:"Il m'a demandé de me coucher sur la véranda avant de me déshabiller et..."
Connect with us

corbeille

A.S, déficiente mentale:”Il m’a demandé de me coucher sur la véranda avant de me déshabiller et…”

Published

on

Bernard Mendy a échappé de justesse à 10 ans de prison. Alors que le procureur Assane Ngom avait requis cette peine pour le délit de viol aggravé, Bernard Mendy «n’a finalement pris que» 3 ans ferme. Il avait abusé de A.S, une déficiente mentale de moins de 18 ans.

C’était le 22 juin dernier. Alors que sa grand-mère l’avait envoyée à la boutique, au marché «Kheulga», la jeune fille A.S croise sur son chemin le sieur Bernard Mendy, qui l’interpelle et lui demande de le suivre. Cette dernière, comme hypnotisée, obéit. Bernard Mendy conduit alors A.S. dans une maison. «Lorsque nous sommes arrivés, toutes les chambres de la maison étaient fermées. Il m’a demandé de m’installer sur la véranda avant de me déshabiller et de me coucher. Après cela, il a entretenu des rapports sexuels avec moi. Après avoir satisfait sa libido, mes habits et la véranda étaient couverts de sang», a déclaré A.S avec une voix qui témoigne à suffisance de sa santé mentale. «J’ai remis mes habits et nous sommes sortis ; c’est au moment de se séparer que Bernard Mendy me dit ‘’Gisumala Gisooma’’ (on ne s’est pas vu). Et c’est là qu’une dame qui était derrière nous m’interpelle sur l’état dans lequel j’étais. Je lui ai supplié de ne rien dire, mais elle était décidée à me conduire jusque chez moi», narre la victime. Elle ajoute : «c’est en cours de route qu’on rencontre Awa Mboup, l’épouse de mon oncle qui nous a conduites jusque chez moi».
A.S a tenu à préciser que Bernard Mendy ne l’a ni menacée, encore moins proposé de l’argent.

Bernard Mendy : «elle est ma copine»
Pour sa part, Bernard Mendy soutient que A.S est sa copine et qu’ils entretiennent une relation amoureuse, dans la plus grande discrétion. Et le jour des faits, c’est A.S qui est venue le retrouver chez lui. «A.S est venue me retrouver chez moi, je l’ai interceptée devant la porte et nous nous sommes rendus au domicile de Matar Diouf pour que ce dernier me prête sa chambre», déclare Bernard Mendy. Une fois sur place, Matar Diouf était absent et la porte de sa chambre n’était pas fermée. Vu que je voulais passer quelques moments d’intimité avec elle, je l’ai invitée sur la véranda et nous avons commencé à flirter. Dans la foulée, je me suis excité et j’ai enlevé son pantalon. Je lui ai demandé si elle était vierge et elle m’a répondu par l’affirmative. Bernard Mendy soutient que A.S lui a donné son consentement. «C’est ainsi que je l’ai pénétrée et s’elle agrippé à moi en me faisant comprendre que je l’ai blessée. J’ai interrompu l’acte sexuel et elle a remis son pantalon», explique-t-il. «C’est quand nous sommes sortis de la maison que j’ai constaté que ses habits étaient tachetés de sang. Je l’ai interpellée sur ça et elle m’a fait comprendre que ce n’était pas grave. Je l’ai accompagnée jusqu’à mi-chemin et je l’ai laissée continuer sa route», ajoute le prévenu.
Le tribunal a requalifié les faits en détournement de mineure et a condamné Bernard Mendy à 3 ans de prison ferme.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

corbeille

Santé: Voici comment un commentaire sur Facebook a sauvé la vie du bébé de cette femme enceinte

Published

on

By

Contrairement à ce que certains peuvent croire, les réseaux sociaux ne sont pas totalement inutiles. On peut parfois y trouver des conseils et des astuces très utiles, et capables de faciliter considérablement notre vie quotidienne. Mais saviez-vous que les réseaux sociaux peuvent sauver des vies ? C’est ce que prouve l’histoire de cette femme enceinte qui a sauvé la vie de son bébé grâce à un article publié sur Facebook.

La grossesse est une période à la fois très agréable, et très difficile à vivre. C’est une période durant laquelle les femmes enceintes ont l’occasion de découvrir des sensations magnifiques qu’elles ne connaissaient pas auparavant. Mais c’est aussi une période délicate où elles doivent accorder une attention toute particulière à leur état de santé, et à celui de leur bébé afin d’éviter tout type de désagréments. Voici l’histoire de cette femme enceinte qui souffrait de démangeaisons très douloureuses, et qui a pu sauver son bébé grâce à sa vigilance, et aux conseils de ses amis Facebookiens.

Une vie sauvée grâce à un article publié sur Facebook :
Tout se passait à merveille pour Christina, une femme enceinte qui attendait avec beaucoup de hâte l’arrivée de son bébé. Mais un jour, la maman a commencé à souffrir de démangeaisons très sévères, qui l’empêchaient de dormir durant la nuit. Inquiète par ce symptôme inhabituel, elle décida de publier un article sur son compte Facebook, dans lequel elle demande les conseils de ses amis.

Morale de l’histoire ? Ne négligez jamais un symptôme aussi bénin semble-t-il, et n’hésitez jamais à faire des contrôles réguliers durant votre grossesse.

Quelques minutes après la publication de son article, Christina fut choquée par les commentaires de ses amis. Ces derniers lui expliquaient qu’elle devait absolument consulter son médecin, et que les démangeaisons dont elle souffrait sont le symptôme d’une maladie nommée la cholestase gravidique, une maladie qui peut causer la mort de son bébé ! Effrayée par ce qu’elle venait d’apprendre, Christina ne tarda pas à se rendre chez son médecin, qui lui expliqua que ses démangeaisons signalaient effectivement la présence de la cholestase gravidique, et qu’elle aurait pu mettre la vie de son bébé en danger si elle ne l’avait pas consulté.

Grâce aux conseils de ses amis, et à l’aide de son médecin, Christina a pu donner naissance à une toute jolie fille en Mars 2018.

santeplusmag

Continue Reading

corbeille

(Vidéo) Mister Shake:”Liasse de billet: Balla Gaye voulait impressionner Eumeu ou Lena ?”

Published

on

By

Cet homme tacle Balla Gaye 2 : « Xaliss bi meunone ngassi deundeu kharou tabaski mayé ko »

Balla Gaye a défrayé la toile avec sa vidéo où il exhibait sa fortune. Choqué par cet acte indésirable, cet homme du nom de Mister Shake déverse sa bile sur le lutteur de Guédiawaye.

« Ce que Balla Gaye 2 a fait est vraiment ignoble. Il devait profiter de la fête de Tabaski pour acheter des moutons aux démunis… », tonne-t-il. Mister Shake ne s’est pas limité là. Pour lui , Balla Gaye voulait juste lancer une pique à son ex épouse Lena Guèye.

Continue Reading

SUNU FACEBOOK

LES + LUS AUJOURD'HUI

yoast seo premium free