Kédougou : les révélations de taille sur la présence de l’hippopotame

0

Abattu à Kédougou par un garde-chasseur, le dépeçage de l’hippopotame a permis de faire des découvertes sur le corps de l’animal. En effet, bien avant d’être tué par François Uart, l’hippopotame avait reçu plusieurs balles de calibre 12.

Les balles ont été découvertes dans la tête de l’animal qui a été dépecée pour en faire un produit de taxidermie.

La révélation est faite par le commandant Moussa Ndour, responsable de la Zone d’intérêt cynégétique de la Falémé, qui s’est entretenu avec nos confrères de tambacounda.info. À cause des balles reçues, l’hippopotame blessé souffrait atrocement, l’obligeant à sortir de son milieu naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accepter l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'interêts. Ok