Covid-19 : Deux frères envoyés en prison pour 1 mois, à la sortie de leur quarantaine au Lac Rose

0

Ousmane et Modou Touba Ndiaye ont été attraits, hier, devant le tribunal des flagrants délits, pour avoir fait fi des consignes de l’état d’urgence.

Lors du Magal de Kasu Rajab, Ousmane et Modou Touba Ndiaye se sont rendus à Touba pour y prendre part. Ils y sont restés, puisque les dispositions de l’état d’urgence les y avaient obligés.

Le transport interurbain étant interdit, ils s’étaient résignés à attendre que les choses reviennent à la normale, jusqu’au jour où Modou Touba Ndiaye, maçon de son état, a été contacté par un gendarme qui lui avait confié un chantier.

Ce dernier lui a assuré qu’il ne ferait face à aucune difficulté pour revenir à Dakar, puisqu’il allait l’escorter jusqu’à destination.

Rassuré, Modou en a fait part à son frère Ousmane qui est chauffeur de ‘’clando’’. Ils ont fait le chemin ensemble dans le véhicule de ce dernier. Le gendarme avait bien tenu sa parole, puisqu’il est, tout le long du trajet, intervenu auprès de ses collègues pour que les frères passent les postes de contrôle.

Mais, à leur grande surprise, le lendemain de leur arrivée, ils ont été dénoncés puis conduits manu militari au lac Rose, en confinement pour 15 jours. A la fin de leur isolement, ils ont été arrêtés.

Hier, ils ont comparu devant le tribunal des flagrants délits pour violation de l’état d’urgence. Ils ont plaidé coupable. Mais ont expliqué que n’eût été la proposition du gendarme, ils n’allaient jamais s’aventurer à faire le trajet Touba – Dakar.

Dans le même sens, leur avocat, Me Bamar Faye, a trouvé que ‘’le gendarme est le véritable responsable. Il a violé l’état d’urgence pour ses intérêts’’. Maitre Faye a sollicite la relaxe pour ses clients, alors que le représentant du parquet a requis une peine dissuasive de 6 mois ferme, puisqu’il trouve le comportement de ces prévenus irresponsables. ‘’C’est une mise en danger de la vie d’autrui’’, a-t-il martelé.

Au finish, Ousmane et Modou Touba Ndiaye ont été reconnus coupables et ont écopé d’une peine ferme d’un mois.

EnQuete

→ A LIRE AUSSI : Retour la mort douloureuse du 26 ème cas de décès lié au Covid-19, sa famille dément le ministère

→ A LIRE AUSSI : Covid-19: Le Sénégal atteint la barre des 30 morts

→ A LIRE AUSSI : Covid-19 : Voici les malades en réanimation au cœur l’hôpital Principal de Dakar(Vidéo)