Application SeneNews

Du nouveau dans l’affaire du policier giflé par un Tunisien

0

Un ressortissant tunisien du nom de Chamseddine Messaoudi gifle un policier ivoirien dans l’exercice de ses fonctions le mercredi 26 février 2020. Présenté d’abord comme un ressortissant du Liban sur les réseaux sociaux, l’ambassade du Liban en Côte d’Ivoire, s’est vite désolidarisée.

Selon nos sources l’incident est arrivé lorsque l’homme en tenue s’est rendu compte que le véhicule était en défaut de papier administratif. Certains témoins affirment que le conducteur indélicat aurait refusé de présenter son permis de conduire. C’est en ce moment que le coup serait parti, parce que n’ayant pas apprécié le comportement du policier. La scène, filmée et postée sur les réseaux sociaux, présentant l’homme à la peau claire comme un ressortissant du Liban.

Et cela a suscité de vives réactions. L’individu a été maitrisé et détenu actuellement à la préfecture de police d’Abidjan. Dans un communiqué produit tard dans la nuit du mercredi 26 février, l’ambassade du Liban à Abidjan s’est vite désolidarisée de cette affaire.

L’Association des Tunisiens en Côte d’Ivoire (aTunCI) a réagi à la suite de l’agression par un expatrié tunisien sur un policier ivoirien en tenue.

Affaire « un expatrié tunisien gifle un policier »: Ce que dit l’Association des Tunisiens en Côte d’Ivoire

Un expatrié d’origine tunisienne a osé gifler un policier ivoirien dans l’exercice de ses fonctions. La vidéo de cet incident, diffusée sur la toile dans la soirée du mercredi 26 février, a suscité l’indignation générale.

Afin d’éviter tout malentendu, l’Association des Tunisiens en Côte d’Ivoire, est montée au créneau pour exprimer sa solidarité au policier ivoirien qui a même permis d’éviter que son agresseur soit lynché par la foule.

 »L’Association des Tunisiens en Côte d’Ivoire (aTunCI) tient à exprimer sa solidarité avec le policier ivoirien gratuitement agressé, le 26 février 2020, par un ressortissant tunisien en Côte d’Ivoire. Elle salue à cet égard le sang froid de la police ivoirienne qui a permis d’éviter qu’une situation particulièrement sensible ne dégénère et ne prenne une tournure beaucoup plus grave après que l’agresseur, maîtrisé, a été pris à partie par des riverains en colère », peut-on lire dans un communiqué signé de la présidente de l’association, Intissar Amri.

L’aTunCI a condamné l’acte du tunisien, précisant qu’il s’agit là d’un cas isolé.  »Tout en condamnant avec la plus grande fermeté cette agression envers un citoyen ivoirien représentant la force publique de surcroit, l’aTunCI rappelle qu’il s’agit d’un acte isolé… cet acte ne correspond en aucune façon aux valeurs de fraternité et de partage portées par la communauté tunisienne de Côte d’Ivoire, parfaitement intégrée dans son pays hôte. Fière de sa double appartenance tunisienne et ivoirienne, aTunCI est persuadée que les liens séculaires qui lient les deux pays, permettront d’éviter les amalgames de tout genre, évitant l’escalade de violence », mentionne le communiqué de l’aTunCI.

→ A LIRE AUSSI : VIDEO. KAwtef – Un tunisien gifle un policier Ivoirien en fonction

→ A LIRE AUSSI : (Vidéo) Les Thiantacones de Dakar menacent : « Sokhna Aïda est notre raison de vivre, kepp kouko laal »

→ A LIRE AUSSI : (12 photos) Première sortie de Soukeyna après les rumeurs de son faux recrutement à la TFM