Application SeneNews

Kalidou Koulibaly n’en revient toujours pas : « Cet entraîneur est fou, ce qu’il m’a fait… »

0

Kalidou Koulibaly a passé huit saisons en Italie où il a disputé 317 matchs pour 14 buts sous les couleurs napolitaines. Et si le sénégalais a rejoint Chelsea l’été dernier pour un montant de 35 millions d’euros, il a raconté une incroyable anecdote à propos d’un de ses entraîneurs à Naples, Maurizio Sarri.

L’international sénégalais est un véritable personnage dans les esprits des supporters napolitains. À travers de loyaux services rendus toutes ces années, il était devenu l’un des préférés du stade Diego Armando Maradona. Et parmi les nombreux entraîneurs qu’il a connu pendant son séjour en Italie, Maurizio Sarri l’a marqué :

« Ma femme m’appelle et me dit « viens vite je vais accoucher ». Je vais voir le coach et je lui dis que ma femme est en train d’accoucher et il faut absolument que j’y aille. Il me dit « non, non, tu n’y vas pas » Je dis : « quoi » ! Il me répond : « tu vas tuer mes plans, tu devais jouer ce soir, comment je fais maintenant moi’ », explique-t-il dans un entretien pour Colinterview.

Par ailleurs, Maurizio Sarri va finalement le laisser partir, mais à condition que le défenseur sénégalais revienne pour jouer le match dans la soirée. Quelques heures plus tard après la naissance de son fils, Kalidou Koulibaly va revenir et découvrir la surprise que lui a réservé son entraîneur :

« Je reviens tout content avec des photos de mon fils. On va en réunion d’avant-match, il donne l’équipe… et il me met sur le banc. Je me retourne vers (Faouzi) Ghoulam et je lui dis : Mais il est sérieux lui ? »

Et si finalement, Maurizio Sarri va finalement faire rentrer Koulibaly dans le dernier quart d’heure, ce dernier n’aura vraiment pas apprécié le choix de son coach : « Je me suis assis dans les vestiaires après, je rigolais tout seul. Je me suis dit vraiment : je ne sais pas où je suis tombé mais lui, il est fou, pour être fou, il est vraiment fou. Heureusement que j’ai du respect et que je suis gentil parce que sinon ça pouvait vraiment exploser », a-t-il conclu.

Infos-Sport

→ A LIRE AUSSI : Bonne nouvelle : Habib Bèye proche d’un club de Ligue 1 comme entraîneur

→ A LIRE AUSSI : Chelsea : Nouvelles révélations sur la blessure de Kalidou Koulibaly, à un mois de la Coupe du monde

→ A LIRE AUSSI : Contrat d’armement : La contre-attaque du gouvernement après la saisine de l’Assemblée nationale