Lions en Finale : Aliou Cissé…le mal aimé qui gagne

0

Les lions du Sénégal ont étalé les étalons du Burkina Faso. Force est de reconnaître qu’au fil du tournoi, les lions sont montés en puissance avec un début terne soldé par une victoire sur le fil contre l’équipe de Zimbabwe avec un penalty de Sadio Mane en toute fin de match. A la deuxième sortie contre les voisins de la Guinée, un nul blanc avait aussi départagé les deux équipes. Pour le troisième match, le Malawi a tenu tête aux lions du Sénégal. Au finish, la première nation africaine passe au deuxième tour sans convaincre. Bonjour les commentaires.

Comme on a l’habitude de dire au football, quand tout marche, ce sont les joueurs qui sont bons et quand on perd c’est l’entraîneur qui est mauvais. Le sélectionneur national Aliou Cissé est passé à la trappe avec toute sorte de commentaires. Chaque occasion est bonne pour critiquer ses choix mais il a toujours tenu bon.

Pour certains, Aliou Cissé ne rassure pas avec ses choix discutables. Mais pour l’ancien capitaine de l’épopée de 2002, il assure en clouant le bec aux plus sceptiques. Aliou Cissé croit dur comme fer à ses choix tactiques. Et le match contre la Guinée équatoriale est le match de référence avec un coaching gagnant de Cissé. En effet, les deux changements ont payé. Résultat des courses, le Sénégal gagne face au Nzalang National 2-0 avec un but de Cheikhou Kouyaté et de Ismael Sarr qui sont tous entrés en cours de jeu avec un Sadio Mané des grands jours.Un vrai match de guerrier à l’image du sélectionneur national Aliou Cissé.

Le Sénégal arbore son costume de favori.

L’espoir renaît. Entre l’équipe nationale du Sénégal et les supporters, la relation commence à reprendre forme. Les sceptiques redescendent sur terre. On parle du Coach Aliou Cissé de manière positive. Les critiques acerbes cèdent la place à des discours teintes de douceur. Aliou Cissé est traité en vrai sélectionneur. Ces choix sont commentés positivement.

C’est d’ailleurs avec un espoir immense que la demi-finale est abordée. Face aux étalons, les Lions sont favoris. Le suspense est maintenu jusqu’à la mi-temps.
Au retour des vestiaires, la bande à Kalidou Koulibaly force les choses jusqu’à l’ouverture du score par Abdou Lahad Diallo qui sur un corner dévié par son compère de l’axe central, Kalidou Koulibaly, marqué le but libérateur du Sénégal. La délivrance !!!

Et de deux pour Bamba Dieng, c’est l’euphorie des grands jours. Les Lions ont montré leur force et leur puissance. Le sursaut des burkinabés est venu du genou de Blati Touré sur une incursion de Bertrand Traoré. Le doute s’installe chez les lions et les étalons peuvent croire à un sursaut d’orgueil.

C’est à cet instant que surgit Sadio Mane qui profite d’une contre-attaque d’Ismaela Sarr qui lui offre une passe décisive que le natif de Bambali catapulte dans les buts du portier des étalons avec une belle pichenette. Le score est de 3 à 1. Les dés sont jetés, le Sénégal est qualifié en finale. Un succès éclatant qui redonne l’espoir au peuple sénégalais. Les signes d’un peuple derrière son équipe se sont signalés depuis quelques jours.

Les sénégalais commencent à croire enfin à leurs Gaindés.

Partout on sent la ferveur avec le drapeau national qui flotte sur les toits des immeubles. Les marchands ambulants font leur business. Les maillots se vendent comme de petits pains. En attendant l’adversaire pour l’apothéose, les protégés du coach Aliou Cissé peuvent savourer leur belle victoire et se replonger dans le travail car l’objectif est de ramener la coupe au pays. Le président Macky Sall a été clair dans son discours, on a déjà joué une finale mais pour cette fois ci, c’est la coupe continentale qui est réclamée. En tout état de cause, soit le Cameroun ou l’Égypte, les Lions sont bien en place toutes griffes dehors.

Dimanche est un jour de gloire.

Abdou Marie Dia