Louga, Viol collectif sur une mineure de 14ans

0

Opheline,S.S  élève  de  (14 ans) a été vi0lée par deux hommes O. Sow et A. B. Fall. Devant la barre, la victime raconte son calvaire.

Inculpé pour détournement et vi0l sur mineure, A.B. Fall et O. Sow ont violé à tour de rôle une petite de 14ans su nom de S.S. La police a mis la main sur ces pédophilie après l’interrogatoire de la petite orpheline. ont d’ailleurs été déférés avant de faire l’objet d’un retour de parquet, en attendant leur face-à-face avec le procureur près le Tribunal de grande instance de Louga.

Retrouvée au jardin Santhiaba par l’un de ses bourreaux, S. Seck pleurait à chaudes larmes. Elle aurait raconté à l’un de ses vi0leurs qu’elle était orpheline de mère et que sa tante avec qui elle vit, lui rendait la vie impossible. C’est ainsi que le « Jakartaman », A.B. Fall, lui propose de l’héberger chez son ami O. Sow avant qu’ils n’abusent d’elle durant toute la nuit.

L’article 222-23 du Code pénal dispose :
« Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui ou sur la personne de l’auteur par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol. »

L’article 222-22-1 du Code pénal ajoute :

« La contrainte prévue par le premier alinéa de l’article 222-22 peut être physique ou morale.

Lorsque les faits sont commis sur la personne d’un mineur, la contrainte morale mentionnée au premier alinéa du présent article ou la surprise mentionnée au premier alinéa de l’article 222-22 peuvent résulter de la différence d’âge existant entre la victime et l’auteur des faits et de l’autorité de droit ou de fait que celui-ci exerce sur la victime, cette autorité de fait pouvant être caractérisée par une différence d’âge significative entre la victime mineure et l’auteur majeur.

Lorsque les faits sont commis sur la personne d’un mineur de quinze ans, la contrainte morale ou la surprise sont caractérisées par l’abus de la vulnérabilité de la victime ne disposant pas du discernement nécessaire pour ces actes. »