Lutte : le face à face de Modou Lô et de Ama annulé. Les raisons ? (vidéo)

0

Le face à face entre Modou Lo et Ama Baldé a finalement été annulé. Pourquoi ? Dans cette vidéo, on voit une bain de foule, sautant et se chamaillant. Donc, pour des raisons de sécurité, les responsables ont dû annuler le face à face.

Beaucoup de personnes, assises confortablement dans leur salon, attendaient impatiemment se face à face. Mais malheureusement, il vous ont privé d’en mettre plein les yeux.

En effet, les responsables ont procrastiné le face à face pour des raisons de sécurité. Cela se comprend. Parce qu’à travers même cette vidéo, on voit nette une grande foule qui s’est barricadée devant les locaux du groupe D-Média.

On entend des cris des supporters, accompagnant les deux lutteurs. On arrive à peine à voir leur voiture, car, celles-ci sont encerclées par la foule compacte. Ils crient et se disputent. En voyant, cela, on est sûrement d’avis du report de ce face à face, car cela pouvait engendrer un accrochage entre les deux camps.

C’est là que la gendarmerie est venue pour accalmir la foule. Et c’était évident que cette rencontre de lutteurs, tant attendue, soit annulée.

Rappel

Il est dit que c’est Ama Baldé qui a rallié en premier les lieux de la rencontre. Il y est arrivé bien avant son adversaire, Modo Lô.  Mais étant frustré par la longue attente, il avait refusé de s’installer tan que son adversaire Modou Lo n’arrivait pas aussi. Pourtant, le face à face devait se faire à partir de 21 heures. Alors, c’est là que Jules Baldé, le frère de Ama Baldé, avait quitté la Salle, tout en enjoignant ses hommes de rentrer, sous prétexte l’attente avait été trop longue.

Dans cette vidéo, on voit nette les raisons occasionnant ce report du Face à face, entre les deux jeunes lutteurs, trop bien adulés par les spectateurs.

Au constat de cela, la question que l’on se pose est-ce que le CNG ne devrait pas penser à interdire les mystiques dans l’arène définitivement, du moins publiquement ? C’est certainement par recommandation qu’aucuns des deux lutteurs n’a voulu s’installer le premier.

La lutte devrait être un sport comme les autres : pas trop de violence, ni de sarcasme, ni de choses malsaines. On affirmait que ce n’est pas ce genre de lutte que nos ancêtre nous ont légué. Regardez la vidéo.

SUNUBUZZ !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accepter l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'interêts. Ok