Meurtre à Kounoune : Comment Souadou Ndiaye a été donnée en mariage !

0

La mort de Khady Diouf, une veille dame atrocement tuée, le corps brûlé aux trois quarts continue de susciter beaucoup d’émoi au sein de la population de Kounoune.

Cette localité réputée paisible où les cambriolages y sont rares, aucun crime n’avait été déclaré dans les différentes cités qui la composent, rapporte le journal Observateur. Jusqu’à vendredi dernier, où tout s’est brusquement écroulé.

14 heures après le drame qui a arraché bien les larmes à ses habitants, le silence règne à présent à la Cité Air France de Kounoune sise dans la commune de Sangalkam du département de Rufisque. Khady Diouf la veille dame a vu le jour le 02 janvier 1951 à Dougar. Elle a choisi Souadou Ndiaye toute jeune pour en faire la future épouse de son fils.

A l’époque, ce fils du nom d’Abdoulaye Bâ,son unique fils, ex auxiliaire gendarme, s’était reconverti dans le business avec succès. Un succès tel que ses affaires devenus florissantes, Abdoulaye Bâ amasse beaucoup d’argent et construit une belle villa à la Cité Air France.

Il fera ainsi venir sa maman de son village natal, Dougar, qui à son tour, se fait accompagner par sa petite-fille Souadou, qu’elle inscrit dans un établissement scolaire à Rufisque, puis dans une école privée. Pendant que la fille grandissait sous le regard attendrissant de la veille Khady Diouf,Abdoulaye Bâ ,l’unique fils, brillant dans le business qu’il exerçait, ne rencontre pas la même réussite avec les femmes.

Il a connu deux ménages qui ont connu un échec. C’est après que Khady Ndiaye sa maman a demandé à son fils Abdoulaye de prendre Souadou en mariage. C’est cette même Saoudou Ndiaye qui va rouer de coups la mère de son mari avant de lui mettre le feu.La dame est passée de vie à trépas, ce vendredi à Kounoune.

→ A LIRE AUSSI : Kawtef au Kenya : Ce pasteur surpris et filmé avec la femme de son ami(Vidéo)

→ A LIRE AUSSI : Covid-19 au Sénégal : L’excellente nouvelle du jour annoncée par Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye

→ A LIRE AUSSI : Cheikh Ahmadou Kara Mbacké répond à Cheikh Yérim Seck «Dégu nako mouy wax…»(Vidéo)