Beyoncé et Jay Z posent nu*s pour un...
Connect with us

International

Beyoncé et Jay Z posent nu*s pour un…

Published

on

Des photos de la chanteuse Beyoncé et de son mari Jay Z dénudé*s, issues du livre de leur tournée affolent le web.

Comme s’ils avaient besoin d’un coup de publicité supplémentaire. Beyoncé et Jay-Z ont lancé mercredi dernier, le coup d’envoi de leur tournée commune et tant attendue par les fans, aux Pays de Galles. A cette occasion, la chanteuse de 36 ans et le rappeur de 48 ans ont assuré le show pendant plus de deux heures et ont dévoilé des photos et vidéos de leur vie de famille, telles que le cliché de leurs jumeaux, qui s’est avéré en réalité faux.

Les fans de Queen B et de son mari ont également eu la surprise de découvrir des clichés intimes du couple, issus du livre de la tournée On the Run II. Sur une première photo, on voit notamment Beyoncé simplement vêtue d’un string jaune, en train de lire le journal alors que Jay Z, lui, est recouvert d’une couverture et fume un cigare. Sur un second cliché, le couple apparaît complètement nu, la chanteuse est recroquevillée sur le lit conjugal, enlacée par les bras de son époux.

Screenshot-at-jui.-12-00-53-59 Beyoncé et Jay Z posent nu*s pour un...

Capture-247 Beyoncé et Jay Z posent nu*s pour un...

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Scandaleux: Vi0l collectif, diffusé sur Snapchat

Published

on

By

La vidéo choquante du viol collectif qui circule sur les réseaux sociaux choque plus d’un. Voici en images les 4 fiottes qui ont violé une jeune fille de 19 ans en sortie de discothèque en région toulousaine, et qui ont diffusé la vidéo de leur « exploit » sur Twitter et Snapchat.

Les vidéos ont été rapidement bloquées, mais voici quelque capture d’écran.

Capture-201 Scandaleux: Vi0l collectif, diffusé sur Snapchat

Capture1-1 Scandaleux: Vi0l collectif, diffusé sur Snapchat

Continue Reading

International

Le père de l’enfant sauvé par Mamadou Gassama condamné

Published

on

By

Le père de l’enfant secouru par Mamadou Gassama en mai a été condamné ce mardi à trois mois de prison avec sursis et un stage de responsabilité familiale.

Le père de l’enfant sauvé de justesse au printemps par un sans-papiers malien, Mamoudou Gassama, alors qu’il était suspendu à un balcon, a été condamné mardi à Paris à trois mois d’emprisonnement avec sursis pour soustraction à ses obligations parentales.

Devant le tribunal correctionnel, l’avocat avait demandé la relaxe de son client. Le parquet avait requis six mois avec sursis.

Le père du petit Pierre-Raphaël, 5 ans, était jugé pour s’être « soustrait à son obligation légale au point de compromettre la santé de son fils ».

Devant les juges, il a reconnu qu’il n’aurait pas dû laisser l’enfant seul dans son appartement.

S’il ne s’était pas rattrapé dans sa chute et « s’il n’avait pas été secouru » par Mamoudou Gassama, l’enfant « serait à l’heure actuelle peut-être bien décédé », a dit la procureure. Selon ses calculs, le garçonnet est resté suspendu au balcon pendant six longues minutes.

Même si cet homme « profondément attaché à ses enfants regrette profondément », il a commis « une compromission d’une gravité exceptionnelle », a estimé la représentante de l’accusation.

Continue Reading

International

Des touristes chinois expulsés d’un hôtel suédois: la toile et Pékin s’embrasent

Published

on

By

La polémique se poursuit en Chine après ce que des internautes chinois ont qualifié de « maltraitance à l’égard des touristes chinois en Suède ». En pleine nuit, la police a évacué du lobby d’un hôtel de Stockholm un groupe de touristes chinois, qui ont réagi en criant et filmant la scène. Survenu début septembre, l’événement a tourné à l’incident diplomatique le 17 septembre lorsque Pékin a accusé la Suède de non respect des règles internationales du tourisme.

De notre correspondant à Pékin,

Les faits remontent au 2 septembre dernier. Il est 1h45 du matin, un couple de touristes âgés et leur fils, lui aussi adulte, se présentent à un hôtel de Stockholm. Leur avion vient d’arriver et ils veulent se reposer. Problème : l’hôtel les informe que l’enregistrement ne commence qu’à 14h. Mais les trois voyageurs insistent, ils ne veulent pas prendre une chambre de nuit et attendront dans le lobby. Le ton monte, l’hôtel appelle la police, qui les évacue.

La scène se complique : une fois dans la rue, les trois touristes se débattent, se jettent à terre, se mettent à pleurer et à crier pendant que leur fils filme la scène. La vidéo a fait plus de 170 millions de clics sur le Twitter chinois Weibo.

L’affaire devient un incident diplomatique

Sur la vidéo, l’on entend des pleurs et des accusations de meurtre. Les images montrent qu’il n’est pas question de meurtre, mais plutôt de policières suédoises qui transportent les trois touristes dans la rue en les tenant par les mains et les pieds. La scène est un peu surjouée et certains internautes chinois l’ont fait remarquer en commentant la vidéo ironiquement : « Pourquoi crient-ils comme ça dans la rue ? C’est la honte », ou encore « on dirait une famille d’acteurs ». Les commentaires pleuvent, la Toile s’embrase.

Des internautes appellent pourtant au boycott d’Ikea en Chine. D’autres évoquent une « humiliation pour la Chine », sachant qu’en plus « nos touristes qui hurlaient à la mort en pleine nuit ont été éloignés du centre-ville par la police et déposés près d’un cimetière de Stockholm ».

L’incident arrive à son paroxysme le 17 septembre lorsque l’ambassade de Chine en Suède a dénoncé le non respect du protocole et des règles internationales du tourisme, et le ministère chinois des Affaires étrangères a accusé la police de « brutalité ». L’affaire est devenue un incident diplomatique.

Vidéo postée le lendemain de la visite du dalaï-lama en Suède

La vidéo a été postée sur les réseaux chinois le 14 septembre, soit 12 jours après les faits, mais aussi le lendemain de la visite du dalaï-lama en Suède. La bête noire du régime chinois a notamment été reçue le 13 septembre par la mairie de Malmö, la troisième ville de Suède, ce qui ne plaît pas du tout aux autorités chinoises. Une coïncidence ?

Autre « coïncidence » : ce ne sont pas les touristes qui ont posté la vidéo le 14 septembre, mais le Huanqiu Shibao (Global Times), journal connu pour ses positions nationalistes. Au passage, cette affaire a coûté à un webmaster du ministère des Affaires étrangères son poste à Pékin. Il a fait une boulette en postant les récriminations de la diplomatie chinoise sur Twitter, mais en demandant des excuses non pas à la police suédoise, mais à la police suisse.

Une émission satirique suédoise relance la polémique

L’affaire est loin d’être close, surtout après une émission satirique de la télévision suédoise qui a relancé la polémique en se moquant visiblement de l’accent des touristes chinois. Alors que l’un d’entre eux dit « aidez-moi » en chinois, il semble dire « tuez-moi » en anglais.

De De plus, l’émission le fait après avoir montré une carte de la Chine sans Taïwan et sans le Tibet… et après aussi avoir diffusé un sketch imitant les annonces du ministère suédois du Tourisme qui rappellent aux touristes chinois qu’en Suède on mange avec des fourchettes et non pas des baguettes et que l’on ne fait pas ses besoins dans la rue.

Ce trait d’humour virulent a entrainé une nouvelle plainte de l’ambassade de Chine en Suède. Lundi 24 septembre, la télévision suédoise a fait ses excuses, mais elles ont été refusées par Pékin, car jugées non sincères.

Continue Reading

Annonce




SUNU FACEBOOK

Gagnez de l’argent !

LES + LUS AUJOURD'HUI

yoast seo premium free