Répartition des primes des Lions : Matar Bâ met fin à la polémique

0

Matar Ba met fin à la Polémique sur les primes des lions
Les primes des Lions du football ont créé la polémique. Car selon des informations relayées, outre les joueurs, d’autres personnes en ont bénéficié. Ce sur quoi le ministre des Sports, Matar Ba a voulu apporter des précisions

D’emblée, il a soutenu que sur l’argent offert par le président de la République, Macky Sall à la délégation officielle suite au sacre, il ne devrait pas y avoir de commentaires là-dessus. Selon lui, tout a été fait dans les règles de l’art. Mieux, Matar Ba a affirmé qu’il y a la prime de performance et celle spéciale qui ressort du domaine du chef de l’Etat.

«On ne peut pas critiquer les Lions parce que c’est une décision du chef de l’Etat. Ce qui devrait être visé, c’est l’arrêté qui a défini les primes de performance. Lequel fixe le nombre de places de la délégation et définit les primes d’objectif. Aujourd’hui, c’est cela qui fait l’objet de critique puisque la manière dont on a posé le problème, laisse comprendre que l’on a enlevé quelqu’un et mis un autre », a déclaré le ministre du Sports, ce 13 février, dans l’émission Jury du dimanche sur Iradio. Avant de faire remarquer : «D’ailleurs, quand il faut récuser ou poser un débat par rapport à un groupe de performance, il faudrait le faire avant la compétition. On n’attend pas la fin de celle-ci pour le faire. Les primes de sélections et de participation ont été payées une semaine avant le départ de l’équipe nationale au Cameroun. Je ne pense (pas) qu’il y a possibilité à polémiquer là-dessus ».

De plus, il a éclairé que lui et son collègue ministre, par ailleurs membre de la fédération sénégalaise de football, Abdoulaye Saydou Sow ne font pas partie des primes spéciales. Toutefois, il souligne que le dernier nommé devrait même pouvoir bénéficier de la prime. «Parce qu’il est le 2ème vice-président et c’est lui qui conduisait toutes les missions de prospection avec l’Etat du Sénégal ». «Il n’y a pas plus méritant que lui mais il a décidé de ne plus intégrer le groupe de performance pour ne pas recevoir cette prime. L’autre chose concernant la prime spéciale, si le président de la République décide de l’accorder à un Sénégalais, pourquoi il devrait y avoir des commentaires? Cela fait partie de ses prérogatives », dit Matar Ba. Qui indique qu’il faut comprendre qu’il n’y a rien à cacher dans cette affaire. «Mais il faudrait que l’on puisse calibrer les choses. Ce qui peut être discuté et ce qui ne doit pas l’être. Le Chef de l’Etat, de par ses prérogatives, accompagne tous les jours des Sénégalais. C’est du domaine de son pouvoir », termine-t-il.