Histoire générale du Sénégal : le porte parole de Médina Baye calme la tempête

0

Les 5 volumes déjà publiés sur « L’histoire générale du Sénégal » ont frustré beaucoup de disciples notamment de la famille Niassène. Ces derniers avaient même promis de descendre dans les rues ce vendredi pour manifester leur colère. Ce qui a poussé le porte-parole de Médina Baye, Serigne Cheikh Mahi Aliou Cissé à faire une sortie médiatique pour d’abord recadrer la commission et ensuite lancer un appel au calme.

« Ces derniers jours, il y a eu un fait qui a agité le public et chacun l’a interprété à sa manière. Il s’agit du récit fait dans cet ouvrage. Ouvrage dans lequel il est relevé une erreur. Nous avons saisi les membres de la commission qui avait produit ces ouvrages. Ils ont admis qu’il y a cette erreur et nous ont manifesté leur volonté de récupérer tous les ouvrages et d’y opérer les corrections qui s’imposent », déclare Cheikh Mahi.

Et d’ajouter : « El Hadj Abdoulaye Niass est un patrimoine du Sénégal, un digne fils du pays. Nous serions allés à sa recherche si nous ne l’avions pas eu. La preuve, des gens viennent d’ailleurs pour lui. Et si on veut écrire notre propre histoire, il fallait mener les recherches nécessaires. Nous estimons que les auteurs de cette erreur ont reconnu leur tort. Donc, il ne faut aucune manifestation de colère. Cela n’est pas nécessaire. On ne règle pas un problème par la violence », a dit le guide religieux, à l’endroit de ceux qui avaient annoncé une marche ce vendredi.

Serigne Cheikh Mahi Cissé n’a pas manqué de souligner qu’ils (la famille Niass) attendent que les membres du Comité de Pilotage procèdent au retrait de tous les ouvrages offerts.

Babacar Touré

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.