Un homme marié refuse de payer la fille de nuit après la partie de jambe en l’air : elle crée un boucan et saccage tout

APRÈS UNE PARTIE DE JAMBES EN L’AIR, LE MARIÉ REFUSE DE LUI PAYER LA SOMME CONVENUE DE 100.000 F CFA: La prostituée Awa Diallo fait un boucan puis saccage sa chambre pour réclamer son dû, mais elle se fait violemment tabasser par Amadou Tall avant de

À la place de sa paie, c’est des coups de poing que la prostituée Awa Diallo a reçus de son client, Amadou Tall. Ce dernier, lorsqu’il marchandait avec elle pour une partie de jambes en l’air, avait convenu de lui payer la somme de 100.000 F Cfa. Malheureusement, comme il refusait de payer, la belle nuit a créé un boucan en saccageant sa chambre ; il l’a alors tabassée violemment. Mais, Awa Diallo a fini par faire condamner son bourreau à 15 jours de prison ferme pour des faits de coups et blessures volontaires.

Au lieu de fêter la fin d’année avec son épouse «toubab» ou bien en famille, Amadou Tall a préféré aller à la quête des prostituées pour satisfaire ses envies sexuelles. Cet homme qui croyait être le plus rusé de tous l’a payé cher. Car, il s’est retrouvé prison. Pensant ainsi qu’il avait affaire à une novice dans le métier, il s’est malheureusement rendu compte que cette teigneuse belle de nuit était prête à tout pour vivre du fruit de son travail. Tout s’est passé lors de la soirée de fin d’année 2021 à Yoff Apecsy. Amadou Tall avait jeté son dévolu sur la belle de nuit Awa Diallo. Après être entré en contact avec celle-ci, le sieur Tall a conclu avec elle le montant de 100.000 F Cfa la passe. Le marché conclu, les deux passent à l’acte. Hélas, après leur partie de jambes en l’air, au lieu du montant de 100.000 F qui était convenu au départ, Amadou Tall a remis 10.000 F Cfa à la fille de joie Awa Diallo. La réaction de cette dernière n’a pas tardé. Car, elle est rentrée dans une colère noire avant de saccager tout le mobilier de la chambre de Amadou Tall.
Une altercation s’en est suivie. Awa Diallo sera violemment tabassée par son client avant d’atterrir à l’hôpital. Munie d’un certificat médical qui fait état d’une incapacité temporaire de travail de 7 jours, elle s’est rendue à la gendarmerie où elle a porté plainte contre Amadou Tall. Face au juge vendredi dernier, 14 janvier, le prévenu de 36 ans avoue : «je l’ai invitée chez moi pour avoir des rapports sexuels en contrepartie du montant de 100.000. Et elle a accepté. Après avoir couché ensemble, je lui ai remis 10.000 F. Ce qu’elle a refusé d’encaisser. C’est suite à ça qu’elle a saccagé ma chambre. Je lui ai seulement infligé une gifle. Avant qu’elle n’aille porter plainte. Mais, on s’est retrouvé suite et nous avons réglé l’affaire à l’amiable devant le gendarme. C’est le lendemain que je lui ai payé la somme de 100.000 F».
Le procureur a requis l’application de la loi pénale contre le mis en cause. L’avocat de celui-ci, Me Bara Jingo, d’ajouter : «(dafa dajee ak kuko gënë bandit). Et c’est ça la réalité des faits». aussi, il a fustigé la manière dont les certificats médicaux sont délivrés. «Il faut que le tribunal ait un regard de rejet sur ces certificats médicaux de complaisance. En réalité, il s’agit d’une gifle, les coups et blessures volontaires dont on parle. Sa femme est malade et il faut tenir compte de ça et lui accorder votre clémence». Au final, Amadou Tall a été reconnu coupable et condamné à 6 mois de prison dont 15 jours ferme.