[ Vidéo] Mairie de Ziguinchor – Ousmane Sonko décline sa feuille de route : « Je serai intransigeant sur… »

0

A peine installé à la tête de la municipalité de Ziguinchor par le préfet, Ousmane Sonko a décliné sa feuille de route. L’opposant le plus virulent au régime du président Macky Sall a déposé exceptionnellement les armes ce jeudi pour tendre la main à tout le monde.

« Cette élection est la vôtre et je ne dirai pas la victoire, parce que la victoire, on ne pourra la décliner qu’à la fin de mandat », a-t-il déclaré à l’entame de son discours.

 » Monsieur le Préfet, vous l’avez dit, c’est un mandat, c’est une mission, surtout un sacerdoce. Je le dis en ce qui me concerne, mais je le dis pour tous les élus : être élu ne doit pas rimer avec jouissance, avec facilité. Au contraire ! C’est une responsabilité extrêmement lourde à laquelle on devra rendre compte ici devant ceux qui nous ont élu, mais nous devons rendre compte un jour devant le créateur », a précisé Ousmane Sonko.

Selon lui, toute confiance appelle à une responsabilité particulière et spécifique. Le nouveau maire de Ziguinchor est d’avis qu’il nous faut rompre avec une certaine façon de voir la politique où on se bat pour être élu et une fois élu, on se bat encore pour se positionner au sein de l’instance dirigeante en songeant beau plus aux avantages qu’au travail.

Ainsi, Ousmane Sonko de rassurer les populations locales avant de tendre la main à l’Etat pour réussir sa mission : « Je serai un intransigeant sur ces questions. Nous avons beaucoup de travail. Monsieur le Préfet, nous devrons faire ce travail, je l’espère bien, avec l’Administration centrale que vous représentez ici. »

Par ailleurs, le tombeur d’Abdoulaye Baldé a promis de travailler avec tous les conseillers. Ousmane Sonko sera, dit-il, très ouvert et à l’écoute de tout le monde.