Accueil du « voleur » des documents de Yewwi Askanwi au Palais : La première réaction étonnante des cadres de l’APR

0

C’est le terminus de l’œil, de la raison, de la respectabilité, la fin de la République et des valeurs. Macky Sall accueille le « voleur » des documents d’investiture de Yewwi Askanwi, Djibril Ngom au cœur du Palais présidentiel. Les Aperistes sont en colère et déplore sur le président et son entourage immédiat.

A en croire Moussa Diallo, responsable de l’APR dans le département de vélingara, « encore une fois, le Président Macky SALL a été trahi par son entourage qui a préféré aller salir le palais avec ce traître. Juste inadmissible. Je suis triste !!! »

Pour Amadou Sané, un des responsables de la Cojer, le Président Macky Sall est entrain d’être lynché partout à cause d’une audience accordée à un citoyen sénégalais. « Aux éléments de Pastef et à tous ceux qui l’attaquent, sachez que le Président Macky Sall a même reçu votre ? au palais. A la sortie de cette audience avec le chef de l’Etat, il avait ses 32 dents en l’air. Les images sont là. Excellence, comme toujours, vous avez notre soutien indéfectible mais hélas, dites à votre entourage d’être plus reconnaissant envers vos lieutenants qui sont toujours au front pour défendre votre vision, divulguer vos réalisations, projets et programmes et surtout vous protéger contre les langues fourchues de cette opposition exécrable », a t-il soutenu.

Ousmane Ndiaye, responsable de l’APR dans la commune de Grand Yoff dira que « je ne cautionnerai jamais la promotion des contre valeurs. Ça urge pour le Président de revoir son entourage. Je suis profondément déçu ! » Mamadou Lamine Ba, un autre responsable de l’APR dans le département de Goudomp n’a pas hésité d’afficher sa déception. « Pas surpris; juste dégoûté. J’éprouve un sentiment de dégoût. C’est violent, de traîner la République dans les caniveaux de l’indécence politique. Je ne suis pas surpris par ces maladresses. Cependant, l’institution du Palais de la République ne mérite pas ça. Je suis dégoûté par une telle pratique qui porte atteinte à l’image de la République à travers les hommes qui l’incarnent. Pendant ce temps, les jeunes cadres qui ont travaillé à son élection et à sa réalisation sont marginalisés dans le parti », a t-il déploré.

« Cette image est d’une violence symbolique inouïe. Je suis en colère. Je le dis ouvertement. C’est révoltant. Mais je ne démissionne pas », conclu Amadou Demba DIALLO.

→ A LIRE AUSSI : Mbacké : Après leurs ébats s*xuels, l’ado de 17 ans poignarde la prostituée âgée de 45 ans

→ A LIRE AUSSI : Mobil 2 ramasse 16 millions et les rend à son propriétaire

→ A LIRE AUSSI : Kawtefff-Accusé de v*ol sur mineure : A.S. se venge et diffuse les vidéos intimes de son ex sur le net