Application SeneNews

Bus Tata Ligne 70 : Un receveur tente d’égorger un passager avec un couteau

0

Un drame a été évité de justesse ce week-end à Keur Massar, plus précisément dans un bus Tata immatriculé AA 337FE qui dessert la ligne 70 Jaxaay-Guédiawaye.

Que s’est-il passé ? Le bus étant bondé de monde; surchargé, le receveur demande aux passagers d’aller à l’avant du bus pour libérer la porte et laisser de l’espace aux passagers.

Un des passagers qui ne pouvait plus bouger tellement le bus était serré refusa de répondre à la demande du receveur.

Ce dernier s’énerve et finit par échanger des insanités avec le passager. Ne pouvant plus se retenir, le receveur sort de son «bureau» et tente de donner un coup de poing au passager qui esquive avant de riposter avec un violent coup de poing, relate Les Echos.

Touché dans son égo, le receveur retourne dans son box et en ressort avec un couteau qui ressemblait beaucoup plus à une machette tellement l’arme blanche était longue et bien aiguisée.

La panique s’installa dans le bus. Le receveur tenta de donner un coup de couteau au niveau de la gorge du client mais il ne parviendra qu’à l’effleurer.

Les cris fusent de partout, le client, la gorge éraflée alors que son sang dégoulinait sur sa chemise, saisit le poignet du receveur, et, avec l’aide de quelques braves passagers parvient à maîtriser son agresseur.

C’est le moment choisi par le chauffeur pour intervenir et récupérer le couteau avant de le mettre dans le porte bagage du bus.

Pendant ce temps, le client agressé et quelques personnes descendent du bus, le chauffeur du bus démarra en trombe malgré les cris d’alerte des passagers encore sur la route et sous le choc.

D’ailleurs, des passagers ont demandé à la victime de porter plainte avant de signaler l’incident à un agent de la police de la circulation qui a bien noté la plaque d’immatriculation du bus.

→ A LIRE AUSSI : Habib Bèye n’arrive toujours pas à y croire : « Ils m’ont braqué, ont volé ma voiture et… »

→ A LIRE AUSSI : Labaane : « Djiguén bou amoul ndaw ni lanioukoy khamé… », Mère Diaby

→ A LIRE AUSSI : Kaliphone libéré, Adja Thiaré reprend du service (photos)