Application SeneNews

Habib Bèye n’arrive toujours pas à y croire : « Ils m’ont braqué, ont volé ma voiture et… »

0

C’est une “tradition” dont se passerait bien Habib Beye. Certains footballeurs sont la cible de malfaiteurs lors de leur passage dans des clubs notamment à Paris ou encore à Marseille où se passe ce car-jacking. Nous sommes en mars 2005. L’OM vient de perdre à Saint-Etienne (2-0) lors du choc en match de clôture de la 28e journée de Ligue 1.

Sur le chemin du retour, Habib Beye rentre de nuit chez lui. Le défenseur de Marseille est seul dans sa voiture, une Mercedes 500. A un moment, il est contraint de s’arrêter : des poubelles sont en travers de la route.

Une fois stoppé, Habib Beye voit trois malfaiteurs surgir. La suite, il la raconte des années plus tard sur le plateau de l’émission “Touche Pas à Mon Sport” présentée par Estelle Denis :

“Je me suis fait braquer ma voiture, la deuxième année. Il était trois heures du matin, je rentrais chez moi. Ils avaient gentiment mis des poubelles sur la route pour m’arrêter. J’ai voulu reculer et j’ai vu une autre voiture arriver derrière moi, donc je suis sorti de la mienne. Et là, j’ai vu un charmant jeune homme qui m’a demandé de lui donner mes clés. J’ai voulu lui donner mais je ne les trouvais pas. À trois heures du matin, quand on se fait braquer, on est un peu en stress… Donc j’ai voulu lui donner ma sacoche, parce que c’était en fait une petite carte pour démarrer. Mais il m’a dit : “non mais vas-y, prends ton temps, on a tout notre temps, cherche la clé, on veut juste la clé.” Il était armé. Donc je lui ai donné la clé.”

Et de poursuivre : “Ensuite, il a retiré la carte SIM de mon téléphone, il m’a dit : “il faut que tu me laisses le temps de partir avant de téléphoner.” Ils étaient très organisés. Mais il n’a pas oublié de me dire qu’il m’avait trouvé bon ce soir-là, donc il m’a regardé à la télé en sachant qu’il allait me braquer deux ou trois heures après ! Et lorsqu’ils sont partis, je me suis rendu compte qu’il n’y avait que 4 kilomètres d’autonomie dans la voiture donc je me suis dit qu’ils allaient tomber en panne et qu’ils allaient revenir me chercher. Mais ils ne sont pas revenus. (…) Après ça, j’ai roulé en Ford Focus.”

Une mésaventure qui ne l’empêche pas de rester à Marseille jusqu’en 2007 et de devenir capitaine de cette équipe.

→ A LIRE AUSSI : Bonne nouvelle : Habib Bèye proche d’un club de Ligue 1 comme entraîneur

→ A LIRE AUSSI : Habib Béye sévèrement critiqué par les fans du PSG après ses propos sur Messi et Neymar

→ A LIRE AUSSI : Labaane : « Djiguén bou amoul ndaw ni lanioukoy khamé… », Mère Diaby