Evasion, association de malfaiteurs,…: Boy Djiné se défend, les gardes pénitentiaires contestent

0

Le procès de Baye Modou Fall alias Boy Djiné s’est ouvert ce mercredi, 9 février, devant le tribunal correctionnel de Dakar. Il n’est pas seul à la barre. Avec ses co-prévenus dont certains sont des gardes pénitentiaires, ils ont comparu pour les faits d’association de malfaiteurs, d’évasion et de complicité dudit délit, et d’entrave à la justice dans le cadre des recherches.

Premier à prendre la parole au cours des débats d’audience, Baye Modou Fall est revenu sur le film de son évasion, selon la Rfm. Il affirme être passé par la fenêtre et c’est par pur hasard. « Ce n’était pas prémédité. Les barreaux de la fenêtre de ma cellule étaient cassés et j’ai profité de cette faille pour m’évader », a-t-il déclaré face au président de séance.

Des allégations réfutées par les gardes pénitentiaires qui ont soutenu que ces barreaux étaient sciés. Mieux, ils ont nié les faits d’association de malfaiteurs et de complicité.

Pour rappel, trois gardes pénitentiaires Dame Sy et Cheikh Ndiaye ont été placés sous mandat depuis le jeudi 10 juin par le juge du 8ème cabinet d’instruction au Tribunal de grande instance hors classe de Dakar.

Les matons sont accusés d’avoir aidé ou assisté Baye Modou Fall alias Boy Djiné lors de son évasion survenue le 30 mai dernier au Camp pénal de Liberté VI.

En ce qui concerne, les deux autres, ils ont été arrêtés à Missirah (Tambacounda) en même temps que le présumé auteur alors qu’ils tentaient de quitter le pays, le 3 juin dernier.

Abdou Faye qui faisait partie de cette arrestation a été retrouvé mort pendu dans les locaux du commissariat central de Dakar, hier mercredi 9 juin.