Application SeneNews

Sélectionneur du Sénégal : Qui pour remplacer Aliou Cissé ?

0

Aliou Cissé dirigera l’équipe du Sénégal lors de la Coupe d’Afrique 2024, prévue en janvier et février de cette année-là, en Côte d’Ivoire.  Cette compétition marquera un magistère de presque dix ans à la tête des Lions. 2024 c’est également l’année de la fin de son contrat. En  perspective de cette échéance, nos confrères de Seneweb se projette déjà sur les profils d’éventuels successeurs.

Omar Daf, « l’élément modérateur »

Quand on lui parle d’avenir, Omar Daf, que certains imaginent s’asseoir un jour sur le banc de la sélection sénégalaise, répond que seul le présent l’intéresse. Un présent qui s’écrit à Dijon, où il a été nommé en juin 2022, après quatre ans à Sochaux, son club de cœur. « Mon objectif, c’est de faire monter Dijon, un club ambitieux et qui s’est doté des moyens pour y parvenir, en Ligue 1, ce à quoi nous étions presque arrivés avec Sochaux la saison dernière », lançait-t-il au journal Le Monde. Le natif de Dakar est l’un des rares Subsahariens à entraîner une équipe professionnelle en Europe. « Il n’est pas illogique que les clubs européens choisissent d’abord des techniciens européens, qui connaissent mieux le football d’Europe, dans un marché où il y a beaucoup de concurrence », estime-t-il, en souhaitant toutefois que cette situation ne soit pas figée.

Fidèle au FC Sochaux, où il est resté de 1997 à 2009, avant de revenir y terminer sa carrière de joueur en 2012-2013, après trois saisons à Brest et y entamer sa reconversion, Omar Daf, 45 ans, a aussi été l’un des piliers de la sélection sénégalaise. Avec les Lions de la Teranga, il a notamment participé à la folle année 2002, ponctuée par une finale de Coupe d’Afrique des nations perdue face au Cameroun et un quart de finale de Coupe du monde.

telechargement 46

Habib Bèye, « tacticien et patriote »

Parmi les personnes citées, il y a Habib Bèye, ancien international sénégalais…de la Coupe du monde 2002. Consultant émérite de Canal Plus, Béye a réalisé son rêve : celui de devenir entraîneur de football. Le début de sa carrière de coach, il le connaît dans le club français du Red Star, en National, équivalent de la 3e division française. D’abord nommé intérimaire à la suite à la défaite 6-0 face à Annecy le 10 septembre 2021, puis confirmé comme coach principal le 20 octobre de la même année, le Sénégalais a coaché un total de 21 matches. Des performances qui ont séduit certains compatriotes qui le décrivent également « comme un fin tacticien et patriote sénégalais ».

telechargement 47

Youssouph Dabo, l’exigeant

Avec son fort caractère, le jeune sélectionneur sénégalais et actuel coach du Jaraaf de Dakar, Youssouph Dabo, pourrait également être un bon profil parce que réputé être quelqu’un de très exigeant dans son travail. Ancien joueur de l’US Rail, de la RS Yoff, de l’US Ouakam, de l’Espérance de Zarzis (ligue 1, Tunisie), du club olympique de Tunis (ligue 1, Tunisie), du Racing FC (Ligue 1, Luxembourg), il a terminé sa carrière de footballeur au Red Star de Paris (actuellement en Ligue 2, France).

Âgé de 42 ans, Youssoupha Dabo a débuté sa carrière d’entraîneur dans la Ligue 1 sénégalaise avec Guédiawaye FC lors de la saison 2015-2016. Il avait fait office de superviseur lors de la CAN 2017 pour Aliou Cissé. D’ailleurs, cette absence « non justifiée » selon l’équipe de Djamil Faye à l’époque, lui a valu son limogeage au Guédiawaye FC. En 2017, il devient le nouveau coach du Stade de Mbour. Il était sur le banc des Mbourois lors du drame de Demba Diop en juin 2017.

Youssoupha Dabo

Hervé Renard, le « sorcier blanc »

Il n’a pas pu se qualifier en huitièmes de finale de la coupe du monde, mais ses prestations avec la modeste équipe de l’Arabie saoudite ont fini par séduire beaucoup de Sénégalais. Hervé Renard, qui a d’ailleurs laissé de bonnes impressions chez les différentes sélections africaines (Zambie et Côte d’Ivoire notamment), fait partie des personnalités réclamées sur le banc des Lions.

« Entraîner le Sénégal ? J’espère sincèrement que ce sera un jour le cas ! Pas dans l’immédiat, bien sûr, mais j’aimerais que cela se fasse, dans le futur. Je vis au Sénégal, c’est un pays que j’aime beaucoup. Et qui a toujours possédé de très bons footballeurs », avait-il déclaré, il y a quelques années, dans un entretien avec Jeune Afrique.

telechargement 48

→ A LIRE AUSSI : Un joueur marocain se lâche sur le Mondial du Sénégal : « Ce que le Maroc a réalisé… »

→ A LIRE AUSSI : Larmes, tristesse et désarroi des supporters après la défaite de l’équipe nationale du Sénégal (vidéo)

→ A LIRE AUSSI : Saliou Ciss réagit à l’élimination du Sénégal : « Vous avez été… »