Affaire Sonko – Adji Sarr : Pastef zone centre prend une ferme résolution

0

Les treize coordinations du Pastef de la zone centre, composées des départements de la région de Kaolack, Kaffrine, Diourbel, Fatick, ont fait face à la presse ce lundi. Dans leurs propos, les partisans de Ousmane Sonko ont dénoncé la manipulation de la justice à des fins politiques, les sorties de l’UMS et celles de Aminata Touré avant de prendre une forte résolution.Les treize coordinations du Pastef de la zone centre, composées des départements de la région de Kaolack, Kaffrine, Diourbel, Fatick, ont fait face à la presse ce lundi. Dans leurs propos, les partisans de Ousmane Sonko ont dénoncé la manipulation de la justice à des fins politiques, les sorties de l’UMS et celles de Aminata Touré avant de prendre une forte résolution

En outre, M. Badji a dénoncé le silence assourdissant de l’Union des Magistrats du Sénégal (UMS) sur les sorties répétées de Me El Hadji Diouf sur le dossier, les arrêts de la Cour de Justice de la Cedeao, son omerta sur les affaires des juges Ngor Diop et Souleymane Téliko, les morts inexpliquées en milieu carcéral, les scandales Prodac, Lonase, Petrotim.  » Même quand des membres de sa corporation ont été lésés, l’UMS n’a pas parlé. Aujourd’hui, elle est prompte à répondre au président Ousmane Sonko « , s’étonne-t-il.

M. Samba Dang, coordonnateur de Pastef Birkilane, s’en est pris à Aminata Touré, qu’il a qualifié de  » ramasseuse de parrainage  » sans ambitions.  » Nous l’invitons dans le Saloum des profondeurs, là où elle a vu le jour, à Damagadio, Kathiote, Mbeuleup, Ndiognick, là où des femmes comme elle accouche sur des charrettes sur le chemin du poste de santé distant de plusieurs kilomètres, là où les populations ont toutes les difficultés du monde pour avoir de l’eau potable. En tant qu’ancien premier ministre et ex présidente du Conseil économique social et environnemental, elle doit se préoccuper de cette situation « , lui conseille -t-il.

Pour conclure, les 13 coordinations départementales de Pastef de la zone centre ont révélé qu’aux côtés des Sénégalais qui s’étaient levés en mars 2021 pour protéger Ousmane Sonko d’un complot, ils sont toujours debout pour que le droit soit dit sans manipulation ni parti pris.