Application SeneNews

Coupe du monde 2022 : Keita Baldé exclu pour dopage (Officiel)

0

Le verdict était redouté par les supporters sénégalais, il vient de tomber ce dimanche 30 octobre ! Suspendu par le Tribunal national antidopage italien lorsqu’il évoluait à Cagliari, l’international sénégalais Keïta Baldé a décidé de ne pas faire appel du jugement rendu le 17 septembre dernier.

Conséquence: L’ailier international sénégalais qui a récemment signé au Spartak Moscou se voit officiellement refuser le droit de pratiquer le football jusqu’au 5 décembre prochain et ce, en raison de «violation d’un contrôle antidopage».

Champion d’Afrique 2022, l’homme aux 40 capes avec les Lions va ainsi bel et bien rater la prochaine Coupe du Monde au Qatar (20 novembre-18 décembre).

Ci-après le communiqué officiel du club de Keita Baldé, le Spartak Moscou:

«En raison d’une violation de la procédure de contrôle antidopage lors de ses apparitions pour Cagliari, Keita Balde est disqualifié par le tribunal antidopage National Italien jusqu’au 5 décembre. Dans un échantillon prélevé ce jour-là chez Keita, aucune substance interdite n’a été trouvée.Toutefois, conformément au code de discipline, toute sanction liée au dopage appliquée par une autre Association sportive nationale ou internationale, l’organisation nationale antidopage, est automatiquement acceptée par la FIFA et doit être reconnue par toutes les confédérations et associations ».

« En conséquence, la sanction appliquée par l’organisation antidopage Italienne est soumise à la reconnaissance de la RFS. Selon les conditions de la disqualification, le footballeur sera en mesure de revenir au processus d’entraînement au plus tôt 22 jours avant l’expiration de la peine.»

Afrique sports

→ A LIRE AUSSI : Everton : Grosse frayeur de Idrissa Gana Gueye sur cette violente action (photos)

→ A LIRE AUSSI : Baisse des prix des denrées : Ce que Macky Sall compte faire dans les prochains jours

→ A LIRE AUSSI : Kalidou Koulibaly n’en revient toujours pas : « Cet entraîneur est fou, ce qu’il m’a fait… »