Frank Timis cité dans une nébuleuse de 20 000 ha au Nord du Sénégal, une plainte déposée

0

Après l’Affaire Petrotim, où il est soupçonné d’avoir corrompu des hauts dirigeants sénégalais dont le frère du président, Aliou Sall, Frank Timis est de nouveau cité dans une nébuleuse. Cette fois-ci, ça ne concerne pas le pétrole, mais des terres.

D’après Revated (Réseau de la Vallée contre l’Accaparement des terres et la Dégradation de l’Environnement), organisation de la société civile œuvrant dans la lutte contre la spoliation des terres de la vallée du Fleuve Sénégal et la protection de la biodiversité qui a contacté SeneNews, Frank Timis aurait fait main basse sur 20 00 hectares de terres à Ronkh, au Nord du Sénégal, près de Richard Toll.

L’acquisition de cette assiette foncière aurait été fait dans des conditions ambiguës, ce qui a conduit le Revated à porter plainte contre l’homme d’affaires Frank Timis à l’OFNAC. Voici leur communiqué reçu à SeneNews.

« La REVATED, par le biais de son Président ; le Docteur MBAYE CISSE, a porté plainte pour Fraude, Corruption, Violation des règles de Transparence, de Détournement d’Objectifs, de Vente Irrégulière de l’entreprise agricole et de, Cession nébuleuse d’une superficie de 20 000 hectares comprises entre la Commune de Ronkh, GNITH, contre Frank Timis, les sociétés Senhuile, Les Fermes de la TERANGA et GORA SECK Actionnaire Principal.
Implanté dans la Commune de Ronkh sis au village de MBOUT NDIEUG (YATTI YOON) l’entreprise est à sept (07) kilomètres du village de Colona situé sur la route nationale vers Richard Toll, l’entreprise écran fait main basse sur cette surface.
La plaine énumère plusieurs points saillants commis par les mis en causes notamment:
– La fraude, le détournement d’objectif et la spéculation
– La cession illégale de l’entreprise à la Société ; Les Fermes de la Teanga (LFT).
– Sur le caractère nébuleux de la cession et de l’acquisition des 20.000 hectares
– Sur La main basse ambiguë de Frank Timis sur l’achat irrégulier de cette assiette foncière.
Frank Timis a fait main basse sur 20 000 hectares de terres dans le nord du Sénégal soit 20 000 ha de la Ferme de Ndiayel dans des conditions purement nébuleuses constituant d’actes de corruption de fraude et de spéculation.
Cette plainte a pour objectif de réappropriation des terres de la vallée spoliées à grande échelle par des multinationales dans des situations douteuses et spéculatives au détriment de tout une génération marquée par une jeunesse en détresse et en consternation sur leur terre qui est la seule et l’unique source d’épanouissement économique qu’elle a hérité de leurs aïeuls ».

→ A LIRE AUSSI : Pluies et orages : Les prévisions de l’Anacim pour ce mercredi 17 aout

→ A LIRE AUSSI : Khadim Sène alias ‘’Billy’’ : « Je viens de loin…J’ai une enfance un peu difficile… »

→ A LIRE AUSSI : Eliminatoires Mondial 2022 : La FIFA donne enfin son dernier mot