L’employé de 65 ans vole deux vaches de race à son patron

0

Âgé de 65 ans, Ousmane Bâ a été traîné, hier, devant la barre du Tribunal des flagrants délits de Dakar par Saloum Ndiaye pour des faits de vol commis la nuit avec effraction. C’est ce que rapporte le quotidien Les Échos dans sa parution du jour.

Le plaignant, qui se trouve être l’employeur de l’accusé, lui reproche de lui avoir volé deux vaches. Alors qu’il est tout simplement employé pour une journée dans la ferme de l’éleveur Saloum Ndiaye,

En effet, Ousmane Bâ avait réussi à cibler ces deux vaches de race avant de retourner à la nuit tombée sur les lieux pour les voler. Seulement, l’éleveur n’a pu constater son préjudice qu’à la date du 29 avril dernier.

Mais,, comme il a été initié à l’élevage par un certain Bassirou Diouf, il a appelé celui-ci pour l’aviser. C’est ainsi que le sieur Diouf a entamé les recherches qui l’ont mené jusqu’à Mont Rolland où il a rencontré un agriculteur.

C’est dans ces circonstances que ce dernier lui a expliqué avoir vu tôt le matin trois bergers qui conduisaient les deux vaches dont on venait de lui faire la description.

Poursuivant son récit, le cultivateur lui a même révélé avoir pu identifier l’un des présumés voleurs qui était de forte corpulence. Ce qu’il n’a malheureusement pas pu faire avec les deux autres puisque selon lui, ils étaient enturbannés.

C’est ainsi que les soupçons de Saloum Ndiaye se sont portés sur Ousmane Bâ, son employé d’une journée de travail dans sa ferme. Aussi, pour avoir le cœur net qu’il s’agissait bien de son voleur, Saloum Ndiaye a envoyé la photo d’Ousmane Bâ à l’agriculteur.

Et celui-ci l’a reconnu formellement comme étant son voleur. C’est ainsi que Ousmane Bâ a été interpellé avec un certain Ismaïla Sow.

Face au juge, hier, ils ont tous les deux nié les faits. Et malgré ces dénégations, l’avocat du plaignant, Me Baba Diop, a indiqué que le vol est consommé puisqu’il y a des éléments de l’enquête qui prouvent à suffisance la culpabilité des prévenus.

En guise de réparation, la robe noire leur a réclamé la somme de 5,5 millions F Cfa. Le procureur a requis 2 ans dont 6 mois ferme pour Ousmane Bâ et l’application de la loi pénale contre Ismaïla Sow.

Faisant leurs plaidoiries, les conseils des prévenus ont demandé leur relaxe pure tout en soulignant qu’il n’y a aucune preuve qui milite en faveur de leur culpabilité.

Dans son délibéré, le tribunal a relaxé purement Ismaïla Sow et a condamné le vieux Ousmane Bâ à 2 ans de prison dont 6 mois ferme après la disqualification des faits en recel.